To: dominique.renaud@swissonline.ch
Subject: Archipresse : envoi d'article

Content-Disposition: inline
Content-Length: 3679
Content-Transfer-Encoding: binary
Content-Type: text/html

Article envoyé par Mlle Dominique Renaud (dominique.renaud@swissonline.ch)
Second tour


31.10.2001

BROYE : SECOND TOUR DECISIF

Nouvelles têtes à droite

Après avoir encaissé des votes de sanction notamment à Payerne, Corcelles ou Avenches, libéraux et radicaux broyards dopent la campagne du second tour.

CHRISTIAN AEBI

Les enseignements des votes de sanction, infligés dimanche dernier, sont tirés: pour le second tour, les partis alignent de nouvelles têtes ou musellent leur ambition. Tour d'horizon.

  • PAYERNE Comme nous l'annoncions hier, les libéraux, grands vainqueurs des urnes, présentent un candidat surprise, Daniel Jomini, alors que les radicaux, fessés au premier tour, retirent Bertrand Favez. Ils laissent en lice leurs trois municipaux sortants, Yolande Perrin, Olivier Piccard et Michel Roulin. Quant aux socialistes, ils remercient Serge Savary, et misent tout sur Gérald Etter. Avec cette donne, les Payernois ont tous les ingrédients pour bousculer les habitudes. A commencer par briser la majorité radicale de l'Exécutif. Le résultat de dimanche nourrit tous les fantasmes.
  • CORCELLES Les socialistes remplacent Pierre-Alain Rebeaud, leur unique candidat du premier round, par Laurent Savary. Les radicaux repartent avec les trois poulains restés sur le carreau dimanche: Alain Monney, Eric Fischer et Oscar Detrey. Baffés, les libéraux revoient leurs ambitions à la baisse. Ils partent à trois candidats (quatre au premier tour). Le syndic Albert Egli et le municipal Daniel Rosselet quittent le navire, laissant deux nouveaux, Claudine Delacour et Robert Perrin, sur le pont. Appelé en renfort, Jean-Claude Cherbuin, municipal libéral démissionnaire, va tenter un come-back salvateur.
  • MOUDON Absents de la première consultation, les libéraux lancent leur leader, Bernard Steck, dans la course au second tour. Autre nouveau venu dans la campagne, Laurent Block, actuel président du Conseil, part lui aussi en croisade sous l'étendard radical. Les radicaux ont réussi un écrasant sans-faute en propulsant quatre des leurs au premier tour. En ballottage à l'issue de ce scrutin, le socialiste Philippe Jan et le candidat UDC-Hors parti Henri Di Giovanni rempilent. La lutte s'annonce ardue.
  • AVENCHES Contrairement au premier tour, où seuls six candidats étaient en lice pour sept sièges, il y a abondance de bien pour la deuxième manche. Les partis se mobilisent en présentant quatre nouveaux candidats pour deux places à repourvoir. Privé de leur syndique Martine Cherbuin, qui jette l'éponge après avoir été recalée dimanche, les radicaux envoient Jean-Marc Bardet et Jacqueline Sallin au front. En face, le Rassemblement avenchois (qui n'avait trouvé personne jusqu'ici pour défendre son deuxième fauteuil occupé par Roland Maspoli, démissionnaire) présente Gilles Doleyres. Quant aux socialistes, ils misent sur Dominique Renaud.