23.08.2001
Envoyer Imprimer

NÉCROLOGIE : RICHARD HEIMO N'EST PLUS

Avenches perd son tribun

Avenches se sépare d'une figure marquante. Grand argentier de la commune et protagoniste du développement régional, le municipal Richard Heimo est décédé lundi, à l'âge de 60 ans. Hospitalisé, il venait de subir une opération. Fribourgeois établi à Avenches depuis 1962, Richard Heimo en était devenu l'un des citoyens les plus en vue: son sens de l'humour, sa force de travail et sa capacité à nouer des contacts l'avaient rapidement fait accepter dans la cité broyarde. Mandataire commercial chez Prébéton, il s'était engagé au comité du développement dans les années 1970. En 1983, ce père de deux enfants fondait l'Office du tourisme, qu'il dirigea lui-même, en milicien, pendant dix ans. D'abord conseiller communal, il avait fait son entrée à la Municipalité en 1994. Responsable de la promotion économique, il siégeait également à la tête de l'ARA (Association de la région d'Avenches). «Sa disparition a causé un choc terrible en ville», souligne Michel Doleires, actuel directeur du tourisme. Ce qui frappait chez Richard Heimo? Sa faculté de comprendre ses interlocuteurs et de les convaincre. Ces qualités faisaient de l'Avenchois adoptif un ambassadeur efficace de la cité. Parfois remuante, sa présence ne passait jamais inaperçue. Les scores électoraux impressionnants qu'il récoltait à Avenches témoignent de l'attachement que lui portaient ses concitoyens. Malgré l'accent alémanique dont il ne s'est jamais départi, Richard Heimo était le tribun de sa ville. P. C. / C. A.