Intervention de Gérald Bühlmann

Après quelques consultations et un temps de réflexion, j’ai décidé de ne pas donner suite à l’intervention de Gérard Bühlmann auprès de Francine Crettaz.

J’ai tenu le site http://appel-vaud.ch conformément à ce qui a été convenu avec le comité et le secrétariat de la Constituante.

Cette pratique se base sur la décision de l’Assemblée constituante lors de sa séance du 4 février 2000, où sous le point 5 de l’ordre du jour elle examinait le rapport du comité sur le Concept de communication.

On consultera le procès-verbal de la séance plénière sous
Procès-verbal de la séance No 6 du vendredi 4 février 2000

Il est sans équivoque et seuls les procès-verbaux sont confidentiels.

En ce qui concerne l’embargo pour la presse, il aurait été simple de l’indiquer sur tous les documents, y compris ceux mis sur le site. D’ailleurs le fait que certains documents sous-embargo aient été disponible sur le site, n’a pas eu de conséquence. Le public qui consulte le site est composé presque exclusivement de constituants. C’est ce service aux constituants qui justifie principalement son existence.