Document de travail

Patrimoine naturel, patrimoine culturel, culture et constitution

  1. La situation actuelle

    La Constitution actuelle du canton de Vaud ne contient aucune référence aux tâches de l'État dans les domaine du patrimoine et de la culture. Ce vide constitutionnel a contraint le peuple vaudois à introduire dans la Constitution des articles aussi ponctuels que ceux qui concernent Lavaux ou la Venoge.

    Nous, acteurs dans les domaines du patrimoine et de la culture, désirons ancrer ces tâches fondamentales et essentielles de l'État, ce droit primordial du citoyen, dans des articles circonstanciés de la nouvelle constitution.

  2. Patrimoines et culture: un tout, des composants

    Le patrimoine correspond à l'ensemble des objets matériels, des produits culturels, héritage du passé ou témoins du monde actuel. Il est aussi bien naturel que culturel. Il est considéré comme indispensable à l'identité et à la survie d'une collectivité, et comme résultant de la manifestation de son génie propre. A ce titre, il est reconnu comme digne d'être sauvegardé et accru pour être transmis aux générations futures.

    La culture vivante comprend l'ensemble des activité créatrices dans tous les domaines, arts et artisanats, allant de la culture populaire aux beaux-arts.

    Patrimoines, culture et création sont fondamentaux pour l'identité du canton et de ses habitants, ils sont une condition de l'exercice harmonieux des activités humaines. Ils impliquent à la fois le respect du passé et une responsabilité pour l'avenir. Ils sont les volets indissociables d'une même réalité: la culture.

  3. Place du patrimoine et de la culture dans la constitution

    Patrimoine et culture devraient apparaître:
Projet du 17 janvier 2000/ Samy Benjamin et Pierre Hunkeler