Message aux Constituants de la part du comité

 

Plénières des 1er et 8 septembre, et après?

L'Assemblée constituante serait-elle en train de s'enliser dans des débats sans fin, de se perdre dans les détails? Faut-il prendre des mesures pour changer les choses en décidant par exemple de limiter le débat engagé aux seules questions de principes?

De nombreux messages électroniques ont été échangés ces jours-ci sur ce thème et le comité en a discuté ce matin.

Sa réponse est claire: le débat engagé doit se poursuivre en la forme. Il est partie intégrante du processus de maturation et d'examen de toutes les propositions.

Il n'y a pas de raccourci possible.

Une manière de dresser le bilan des deux premières plénières est aussi de constater qu'elles ont permis de discuter en détail le travail d'une commission! N'oublions pas que le débat portait sur les grands principes à la base de l'esprit de sa future charte, principes qui se déclinent sur chacun des titres suivants. Ceci doit se faire avec soin.

Cette lecture de détail – fastidieuse peut-être, incontournable sans doute – pourrait se voir facilitée par une meilleure préparation des débats au sein des groupes. Le comité est certain que cette phase de rodage laborieuse fera place à une période plus sereine, comme ça été le cas au sein des commissions thématiques.

Il l'a annoncé vendredi dernier: cette lecture permettra d'aboutir à un véritable avant-projet et non plus à une version O du texte constitutionnel.

Pour pouvoir travailler à cet avant-projet dans de bonnes conditions, l'Assemblée doit manifestement disposer de plus de temps qu'espéré. On en revient donc à la planification originellement décidée et inscrite dans le règlement. La consultation prévue au début de l'année 2001 s'en trouvera décalée d'autant
Pour le comité
Yvette Jaggi
Présidente
Francine Crettaz
Secrétaire générale




 

Lausanne, le 15 septembre 2000

Secrétariat: place du Château 6, CH-1014 Lausanne, tél. 021 3164155, fax 021 31641 50, constituante@chancellerie.vd.ch