UNE CONSTITUTION ÉQUILIBRÉE

Éric Voruz
Constituant et syndic de Morges

Intéressant de constater les diverses positions des partis bourgeois face au projet de la nouvelle constitution dont le peuple se prononcera le 22 septembre prochain.

Je sais par exemple avec quel dédain certaines des «huiles», libérales surtout, ont écouté les Constituantes et Constituants du même parti devant leur congrès tenus dernièrement. Je rends ici hommage à ces Constituants pour leur courage et leur détermination tels que, entre autres, Jacques Haldy ou Jean-Pierre Kulling.

La «Réflexion» de Michel Pont paru dans 24 heures du 15 juillet dernier démontre bien les lacunes de la droite libérale, qui ne fait rien d'autre que de suivre la fédération patronale vaudoise la ligue vaudoise... et «SolidaritéS»!

Cela m'amène à donner une «réflexion complémentaire» et dire combien les travaux de la Constituante ont été passionnants, probablement grâce à l'apport des indépendants. La Constituante n'était pas là pour copier les «routines» d'un Grand Conseil mais bien pour innover.

Des innovations, il y en a quand même, qui ont pu être acceptées grâce à la constitution de «groupes inter partis» qui nous ont permis de trouver des solutions aux problèmes cruciaux posés. Les plus importantes sont:

Voici quelques éléments qui nous permettent de croire que le projet de la nouvelle Constitution est un instrument équilibré et qui n'a rien à voir s'il est de gauche ou de droite. C'est certainement cela qui gêne les opposants. A nous de convaincre le peuple de dire «OUI à la nouvelle Constitution.»

Éric Voruz
Constituant et syndic de Morges